L’artiste aux dessins rouge sang

Autoportrait au sang de Pete Doherty

Plus connu pour ses frasques musicales et scéniques, Pete Doherty n’en est pas moins un artiste plein de ressources.

On le connaît pour ses différents groupes (The Libertines, Babyshambles) mais aussi pour ses relations tumultueuses mais beaucoup moins pour son travail graphique. En effet, Pete Doherty a compilé sur plusieurs années des dessins et peintures qui ont été plusieurs fois exposés, notamment à Paris et à Londres.

Après une exposition couronnée de succès dans le quartier londonien de Notting Hill, c’est dans la quartier parisien de Montmartre qu’en 2008, l’artiste a été invité par la Galerie Chappe (Paris 18) à exposer son travail créatif pour la toute première fois en France. Intitulée Art of Albion, l’exposition proposait aux visiteurs de la galerie de découvrir des toiles dont certains dessins ont été réalisés avec le sang de l’artiste, notamment récupéré dans les fins de seringues (l’artiste ne s’est jamais caché de ses addictions à l’alcool et aux drogues dures). Cette technique de peinture, à base de son propre sang, tient une place importante dans le travail artiste de Pete Doherty qu’il qualifie « d’éclabousse artérielle ».

Le sang comme souvenir des êtres perdus pour Pete Doherty ? C’est ce que laisse penser son tableau intitulé Ladylike. Au delà du fait que ce portrait/autoportrait a été réalisé à 4 mains avec Amy Winehouse, celui-ci a surtout été dessiné avec le sang de son amie, disparue très peu de temps après.

 

Pour l’anecdote, en février 2012 l’artiste a mis en vente plusieurs des ses biens personnels dont l’oeuvre Ladylike. Estimée entre 60 000 et 100 000 par la galerie d’art londonienne Cob Gallery, l’œuvre sera finalement adjugé à 43 000€. Un pourcentage de la vente a été reversé à la Amy Winehouse Foundation, qui vient en aide aux personnes souffrant d’addictions.

En savoir plus

Plus d’informations sur la vente aux enchères

Passionnée d'art contemporain ! Avec un fort penchant pour ce qui touche à l'étrange, au glauque, au dérangeant...

Tous les articles de l'auteur